MISE EN GARDE

caution
Ces informations sont, avant tout, destinées aux professionnels de la santé. Si vous pensez être concerné pour vous ou pour quelqu’un de votre entourage,ne prenez aucune décision(arrêt du produit par exemple) sans en avoir discuté avec votre médecin traitant.

Méthylprednisolone injectable avec du lactose (Solumédrol® et Méthylprednisolone Mylan®) : Contre-indiquée chez les patients allergiques aux protéines de lait de vache

La méthylprednisolone est indiquée pour le traitement de certaines affections allergiques, infectieuses, neurologiques et ORL.

 

Des cas graves de réactions allergiques (bronchospasme, choc anaphylactique) sont rapportés après administration de méthylprednisolone contenant du lactose d’origine bovine lors du traitement d’urgence d’allergies aigues, notamment chez des enfants de moins de 12 ans. En effet,  le lactose présent en tant qu’excipient dans certaines spécialités, est extrait du lait de vache et peut donc contenir des traces de protéines de lait susceptibles de déclencher des réactions chez les patients allergiques. Par ailleurs, dans certains cas, l’absence d’amélioration des symptômes allergiques a conduit au renouvellement de l'injection aggravant l'état clinique des patients.

 

En attendant leur reformulation afin d’éliminer toute trace de protéines de lait de vache,

  • les spécialités suivantes : Solumédrol® 20 mg/2 mL et 40 mg/2mL, Méthylprednisolone Mylan®  (IM-IV) 20 mg, 40 mg et 120 mg, sont contre-indiquées chez les patients allergiques aux protéines de lait de vache ;
  • leur administration doit être interrompue en cas d’aggravation des signes cliniques ou de survenue de nouveaux signes cliniques allergiques.

 

Texte intégral - ANSM - Septembre 2017

Revenir